lundi 9 mars 2009

Est-ce ainsi que les femmes meurent ?


Merci encore à Grasset et à InMédiatic pour leur envoi d'un livre choc : celui de Didier Decoin. Comme Malice, j'étais conviée à un petit déj' mais bon... stage oblige, je ne pouvais pas m'y rendre. Mais j'ai lu le livre. En très peu de temps, car on ne peut pas le lâcher. Et cela pose quelques questions...
Ce roman se présente comme le rapport sur l'assassinat de Kitty Genovese par Winston Moseley. Le narrateur est, curieusement mais vous comprendrez plus loin, l'un des rares habitants du quartier à avoir été absent de chez lui le soir du meurtre. Il s'est déroulé un soir glacial, vers trois heures du matin alors que la jeune femme venait de fermer son bar. Un homme l'a suivie avec une seule intention, la tuer puis la violer. Car Winston est nécrophile. Or, l'attaque a lieu en pleine rue, sous les fenêtres des voisins de Kitty. Et personne n'a réagi. Voire certains semblent avoir observé la scène. On compte une trentaine puis une quinzaine de témoins directs du meurtre. Mais aucun n'a appelé la police ou une ambulance. L'un d'eux observe le déroulement du crime et s'informe auprès d'un proche sur la procédure à suivre. Ce dernier l'encourage à ne rien faire ! C'est cette aberration que pointe du doigt Didier Decoin tout en retraçant l'histoire du procès et des autres crimes de Moseley. Personnage froid et réfléchi, bon travailleur et père parfait, il a l'habitude de cambrioler et tue plusieurs femmes pour assouvir ses désirs. Le monstre ordinaire... Effrayant !
Un roman qui fait froid dans le dos ! Les détails des crimes sont particulièrement atroces. Au fil de la lecture, une question insidieuse pointe son nez : et nous, qu'aurions-nous fait ? C'est une question traditionnelle, genre en 39 en Allemagne, qu'auriez-vous fait ? Mais là c'est d'autant plus intéressant que ce type de crime arrive, hélas, encore, qu'il peut vous frapper ou que vous pouvez en être témoin. Au cours du texte, autre gène : le lecteur n'est-il pas aussi un terrible voyeur ? Décidément, ce texte m'a mis mal à l'aise. Mais c'est tant mieux ! "Tout mais pas l'indifférence"

9 commentaires:

  1. J'ai étudié ce fait divers au cours de mes études et c'est vrai que ça pose beaucoup de questions sur la nature humaine!

    On se dit toujours qu'on aurait agit différemment mais finalement, on n'en sait absolument rien... Et c'est très dérangeant!

    RépondreSupprimer
  2. Moi, aussi j'ai eu ce même ressenti ;-) Mais je ne connaissais pas du tout ce fait divers. Et je ne savais pas l'ampleur du fait divers qu'évoque Didier Decoin et que souligne Keltia. Car, l'on peut penser il qu'il est question d'un banal fait-divers comme il en existe et existera toujours : Hélas !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai entendu parler de ce livre sur France Culture, je crois. J'ai retenu son titre que je trouve très bon ! Mais je ne l'avais pas enregistré comme un roman, plutôt une étude sur plusieurs faits divers concernant des meurtres de femmes. Ce que tu en dis me tente bien, tu me le prêtes lors d'un prochain goûter ?!

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas ce fait divers terrible... cette lecture a l'air éprouvante bien qu'intéressante.

    RépondreSupprimer
  5. Très envie de le lire, mais je dois -je veux, hum, je vais essayer...- finir mes challenges avant !

    RépondreSupprimer
  6. Je vais le lire bientôt grâce à Malice, il me fait très envie ce livre. (Très belle ta bannière)

    RépondreSupprimer
  7. Au début, j'aurais dit "pas pour moi"... mais plus les avis apparaissent, plus ça ne tente, on dirait! Pourtant, ça semble carrément terrifiant...

    RépondreSupprimer
  8. Bien sur, ce livre peut circuler Laetitia !
    Concernant le coté "difficile", i n'est pas non plus omniprésent. L'ensemble est finalement très psychologique mais le sanglant n'apparait pas à chaque page.
    Et oui, c'est un livre qui met le lecteur en question, mais c'est pas plus mal finalement !

    RépondreSupprimer
  9. Je viens de lire le billet de Lou sur le même livre ...
    Comme je l'ai déjà écrit sur son blog, je ne pense pas lire un tel roman.
    Ces romans me hantent longtemps ...

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !