mardi 4 décembre 2012

Peplum


Cette exposition entre Saint-Romain-en-Gal et Lyon était pleine de promesses. J'imaginais ces jolies suivantes de Cléopâtre, ces héros musclés et ces scènes de gladiature propres aux péplums. Rassurez-vous, vous les verrez. Mais vous en découvrirez beaucoup plus (savez-vous qu'un film s'intitule Les nuits chaudes de Cléopâtre ? Incroyable)!


A Lyon, l'exposition est intégrée dans l'espace des collections permanentes. Chaque thème (les jeux du cirque, la mer, le costume etc) est lié à la partie de la collection qui lui correspond. Mais plutôt que de faire dialoguer les extraits de films et les oeuvres, d'expliciter le rapprochement, les cartels restent très descriptifs et ne marquent pas le lien. Décevant.

A Saint-Romain, l'exposition prend place dans un espace qui lui est propre. Pas de sens de visite conseillé, l'expo est thématique : courses de char, catastrophes, femmes, érotisme, danses et festins, divinités, esclavage, voyage, etc.
Outre les extraits de films, nombreux, plus ou moins connus, des objets (affiches, figurines, costumes, gravures, peintures) complètent ce propos sur un genre qui a popularisé l'Antiquité. 

Une expo sympa sur un thème original, qui complète bien ma lecture du Guide de l'Antiquité imaginaire d'Aziza. Bon, encore une fois, des cartels plus descriptifs qu'explicatifs mais je crois que c'est un peu peine perdue ce débat.


En plus : j'ai pu voir les installations de Museomix au musée archéologique de Fourvière. Moins d'une semaine après l'opération, j'étais déçue de voir que certains dispositifs étaient déjà morts (théâtre, course de char, commerce notamment). J'ai beaucoup aimé la maquette corrigée, les bruits de quartier et la story stel'ing !

2 commentaires:

  1. Je devrais emmener mes élèves à celui de Saint-Romain-en-Gal avec une visite guidée.

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !