mardi 24 mars 2009

Encore Louise...



Baise m’encor, rebaise moy et baise :
Donne m’en un de tes plus savoureus,
Donne m’en un de tes plus amoureus :
Je t’en rendray quatre plus chaus que braise.

Las, te pleins tu ? ça que ce mal j’apaise,
En t’en donnant dix autres doucereus.
Ainsi meslans nos baisers tant heureus
Jouissons nous l’un de l’autre à notre aise.

Lors double vie à chacun en suivra.
Chacun en soy et son ami vivra.
Permets m’Amour penser quelque folie :

Tousjours suis mal, vivant discrettement,
Et ne me puis donner contentement,
Si hors de moy ne fay quelque saillie.

Par cette chère Louise Labé, qu'elle soit femme ou homme, qu'importe après tout !
Et ceci pour vous annoncer que cette semaine, le temps libre ne sera pas bloguesque. A plus tard !

7 commentaires:

  1. J'ai un peu honte mais je suis allergique à ce texte... à chaque fois que je le relis je reste toujours aussi insensible. Je n'ai jamais pu me plonger dans un texte de cette époque. C'est comme Rabelais, je devais le lire pendant l'été précédant l'année de khâgne, impossible ! peut-être un jour...

    RépondreSupprimer
  2. contrairement à Lou je trouve ça terriblement terrible (et plus encore). Bon temps libre à toi !

    RépondreSupprimer
  3. on a tous un vague souvenir de Louise Labbé!!! Je vis je meurs...et tout ce jeu de contraires

    RépondreSupprimer
  4. Des souvenirs, mais suis toujours aussi imperméable à la poésie quelque soit le siècle et le style. Irrécupérable !

    RépondreSupprimer
  5. Tout un programme pour ton temps libre !!!

    RépondreSupprimer
  6. Eheh... oui oui, un temps libre bien occupé ;)

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !